Le Musée cambodgien des mines terrestres est un musée situé au nord de Siem Reap au Cambodge et a été créé en 1997 par un ancien enfant soldat du nom de Aki Ra, ayant par la suite travaillé comme démineur.

Musées et monumentsLe Musée cambodgien des mines terrestres

Le Musée cambodgien des mines terrestres est un musée situé au nord de Siem Reap au Cambodge et a été créé en 1997 par un ancien enfant soldat du nom de Aki Ra, ayant par la suite travaillé comme démineur.

L’idée d’un musée des mines terrestres et d’un centre de secours est venue d’Aki Ra, un ancien enfant soldat. Après des années de combat, il est retourné dans les villages dans lesquels il avait planté des milliers de mines en tant que soldat et a commencé à les enlever, à la main, et à les désamorcer avec des outils artisanaux. Chez lui, il a exposé certains des objets qu’il avait mis en sécurité et a facturé 1 $ aux touristes pour les voir. Il a utilisé l’argent pour soutenir les enfants à sa charge. Ce premier musée de fortune a ouvert ses portes en 1997.

Dans les villages où Aki Ra a déminé, il a trouvé de nombreux enfants blessés par les mines antipersonnel, orphelins ou abandonnés par leurs familles. Il les a ramenés à la maison où lui et sa femme Hourt ont pris soin d’eux aux côtés de leurs propres enfants.

Vous avez la possibilité de faire des visites guidés en anglais et en japonais le lundi, mardi, jeudi et vendredi à 9h00 et 15h00

Le musée des mines terrestres d’origine se trouvait près de la billetterie du parc d’Angkor Wat, le long de la rivière Siem Reap. En 2006, il a été fermé. Un organisme de bienfaisance canadien, le Cambodian Landmine Museum Relief Fund, fondé par le cinéaste canadien Richard Fitoussi, avait collecté des fonds pour construire une nouvelle installation. Un terrain a été trouvé près du temple de Banteay Srey et avec l’aide de donateurs du monde entier, le CLMMRF a construit l’actuel Landmine Museum. Il a ouvert en 2007.

Le musée a accueilli une vingtaine d’enfants de petits villages du Cambodge. Les enfants ont été inscrits dans une école publique pour poursuivre leurs études. L’établissement dispose également de son propre bâtiment scolaire pour enrichir l’éducation des enfants avec un laboratoire informatique, une bibliothèque, des cours d’anglais, une aire de jeux et un personnel de 14 personnes. À l’origine, tous les enfants de l’établissement étaient des victimes de mines terrestres. La dernière victime de mines antipersonnel a quitté l’établissement en 2013 lorsqu’il a terminé ses études secondaires. Le reste des enfants a quitté le musée en 2018 pour vivre dans la ville principale.

Retrouvez sur notre plan les activités et logements liés à Siem reap

Amenities
  • Group visits

There are no comments yet.

Submit your review

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Search & have fun

Search anytime for whatever you need, for your business, fun or personal needs. Bello helps you find it easy and fast.

Search & have fun

Search anytime for whatever you need, for your business, fun or personal needs. Bello helps you find it easy and fast.

Explore

Users

Bello

Back to Bello home

© 2013 Destination Cambodge. Tous droits réservés

Back to Bello home

© 2013 Destination Cambodge. Tous droits réservés

Login

Register

Your personal data will be used to support your experience throughout this website, to manage access to your account, and for other purposes described in our politique de confidentialité.

Already have account?

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.