fbpx
 

Angkor Vat ou Angkor Wat (kh: ប្រាសាទអង្គរវត្ត; Prasat Angkor Vat) est le plus grand des temples du complexe monumental d’Angkor au Cambodge.

Le temple d’Angkor Wat

Angkor Vat ou Angkor Wat (kh: ប្រាសាទអង្គរវត្ត; Prasat Angkor Vat) est le plus grand des temples du complexe monumental d’Angkor au Cambodge.

Angkor Wat est un temple situé en Cambodge, connu pour être l’un des plus grands complexes religieux du monde. Il a été construit au XIIe siècle, à l’époque où la région était gouvernée par les khmers. Angkor Wat est un exemple remarquable de l’architecture khmer, caractérisée par ses toits en forme d’éventail et ses bas-reliefs complexes. Le temple est également connu pour ses jardins et ses bassins, ainsi que pour les nombreuses statues de divinités et d’animaux qui ornent ses murs. Aujourd’hui, Angkor Wat est l’un des sites les plus visités du Cambodge et fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Retrouvez sur notre plan les activités et logements liés à Siem Reap

Angkor Wat vue de loin

Le temple d’angkor Wat :

Le temple est l’archétype du style classique de l’architecture khmère. Il est devenu le symbole du Cambodge et figure sur son drapeau national. Il est le lieu touristique le plus visité du pays.

Angkor Vat combine deux bases de l’architecture khmère pour les temples. le côté temple-montagne et le côté temple à galeries. Il est conçu pour représenter le mont Meru, la maison des dieux dans la mythologie hindoue.

À l’intérieur d’une douve et d’un mur externe de 3,6 km de longueur se trouvent trois galeries rectangulaires. Chacune construite l’une à l’intérieur de l’autre. Au centre du temple se dressent des tours en quinconce. Contrairement à la plupart des temples de la région, Angkor Vat est orienté vers l’ouest, probablement parce qu’il est orienté vers Vishnou.

Le temple est admiré pour la grandeur et l’harmonie de son architecture et les nombreux bas-reliefs qui ornent ses murs. Sa beauté et sa taille sont telles que beaucoup le considèrent comme la huitième merveille du monde. Il donne également des indices sur l’important système hydraulique d’Angkor.

Retrouvez les tarifs d’Angkor Wat dans notre article dédié




Angor Wat vue de l'intérieur

L’histoire d’Angkor Wat :

Angkor Wat fut construit dans la 1ère moitié du XIIe siècle par le roi Suryavarman : II règnera de 1113 à 1150. Comme le Baphon était dédié à Shiva et que Suryavarman II honorait Vishnou, il décida la construction d’un nouveau temple au sud de la ville. Ceci pourrait expliquer que l’entrée d’Angkor Wat est orientée vers l’ouest — vers Vishnou —, contrairement aux autres temples khmers.

Le travail de construction semble avoir pris fin à la mort du roi, laissant inachevés quelques-uns des bas-reliefs décoratifs. En 1177, Angkor fut pillé par les Chams, les ennemis traditionnels des Khmers. Par la suite, l’empire fut restauré par Jayavarman VII, qui mit en place une nouvelle capitale, Angkor Thom et un temple d’État, le Bayon, quelques kilomètres plus au nord.

Au XIVe siècle ou XVe siècle, le temple fut adapté au culte bouddhiste avec un remaniement notable du sanctuaire central. Aujourd’hui encore, le temple est visité quotidiennement par des moines bouddhistes. Angkor Wat fut l’un des temples de la région les mieux conservés car, même s’il fut quelque peu négligé après le XVIe siècle, il n’a jamais été complètement abandonné.

Sa préservation étant due en partie au fait que ses douves fournirent une protection contre le développement de la jungle sur le site. L’un des premiers visiteurs occidentaux du temple fut António da Madalena, un moine portugais qui s’est rendu sur le site en 1586 et a déclaré que le temple « est d’une telle construction extraordinaire qu’il n’est pas possible de le décrire sur papier, d’autant plus qu’il n’est pas comme les autres bâtiments dans le monde. Il a des tours, des décorations et tous les raffinements que le génie humain peut concevoir ».




Mouhot, comme d’autres visiteurs occidentaux au début, a été incapable de croire que les Khmers pouvaient avoir construit le temple, et le data faussement vers à peu près la même époque que la Rome antique. En fait, faute d’écrits, la véritable histoire d’Angkor Wat n’a été rassemblée qu’à partir des seules données stylistiques et épigraphiques accumulées pendant les travaux de restauration effectués sur l’ensemble du site d’Angkor.

Angkor Wat et ses gravures

Angkor Wat au XXème siècle

Au début du XXe siècle, Angkor Wat a été redécouvert par des explorateurs et des archéologues occidentaux, qui ont commencé à étudier et à documenter le site. Dans les années 1920 et 1930, l’École française d’Extrême-Orient (EFEO), une institution française dédiée à l’étude de l’Asie du Sud-Est, a mené d’importants travaux de recherche et de restauration sur le site. Ces travaux ont été poursuivis par le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) dans les années 1960 et 1970.

Dans les années 1990 et au début des années 2000, le complexe des temples d’Angkor Vat a fait l’objet de nouveaux efforts de restauration et de conservation, notamment l’installation d’un système de drainage pour prévenir les dommages causés par l’eau aux structures. Ces efforts ont permis de préserver et de redonner à Angkor Wat sa gloire d’antan, ce qui en fait une destination touristique populaire et un symbole de la culture et de l’histoire cambodgiennes.

Depuis 1992, tout le site d’Angkor fut classé sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il a même été jugé « en péril » jusqu’en 2004. En 2008, c’était le seul site cambodgien distingué de la sorte par l’UNESCO.

Le temple est devenu le symbole du Cambodge et est une source de grande fierté nationale. Depuis environ 1863, une représentation d’Angkor Wat figure sur le drapeau du Cambodge. C’est le seul bâtiment à apparaître sur un drapeau national.

Angkor Wat de face

Architecture :

Angkor Wat est construit en grès et en pierre, et il est entouré de moats et de murs de défense. Le temple comprend de nombreux bâtiments, y compris un sanctuaire central, des galeries, des salles de culte et des terrasses. Le sanctuaire central est le bâtiment le plus important du temple, et il est décoré de bas-reliefs et de sculptures complexes qui représentent des scènes mythologiques hindoues. Les galeries du temple sont couvertes de bas-reliefs qui racontent l’histoire de l’empire khmer et qui représentent des scènes de la vie quotidienne au Cambodge au 12ème siècle.

L’architecture d’Angkor Wat est influencée par l’architecture hindoue, mais elle est également influencée par d’autres cultures, notamment la culture chinoise et la culture islamique. Les bâtiments du temple sont disposés de manière à créer un plan en croix, avec un sanctuaire central et quatre galeries principales qui s’étendent depuis ce centre. Le temple est également orienté de manière à être aligné avec les points cardinaux, ce qui est une caractéristique commune de l’architecture hindoue. En général, l’architecture d’Angkor Wat est connue pour sa beauté, sa complexité et son attention aux détails, et elle est considérée comme l’un des exemples les plus réussis de l’architecture khmer du 12ème siècle.




N’hésitez pas à consulter un article plutôt intéressant sur le site Geo. Il parle également d’Angkor Wat !

Video :

Search & have fun

Search anytime for whatever you need, for your business, fun or personal needs. Bello helps you find it easy and fast.

Search & have fun

Search anytime for whatever you need, for your business, fun or personal needs. Bello helps you find it easy and fast.

Explore

Users

Bello

Back to Bello home

© 2013 Destination Cambodge. Tous droits réservés

Back to Bello home

© 2013 Destination Cambodge. Tous droits réservés

Login

Register

Your personal data will be used to support your experience throughout this website, to manage access to your account, and for other purposes described in our politique de confidentialité.

Already have account?

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.